démarche nutrition reconnue par les ministères de l'agriculture, de l’environnement et de la santé

20
FEV
« Les rencontres qui changent le Monde » : Dr. Pascal Jobez et son boucher, Denis Morizot


Denis Morizot, boucher-charcutier à Dole dans le Jura nous reçoit dans sa boucherie, en compagnie du Docteur Jobez qui officie à quelques minutes à peine de la boutique. Ils nous racontent leur étonnante rencontre et leur engagement pour aider les Dolois à mieux manger !

Pouvez-vous vous présenter ?

Denis Morizot, boucher-charcutier :

Je suis boucher charcutier dans le Jura où je tiens ma propre boutique avec Brigitte, ma femme. Nous travaillons avec des éleveurs locaux et notamment la ferme des Moulins d’Avanne, située dans le Haut-Doubs, qui produit des porcs Bleu-Blanc-Cœur.

Pascal Jobez, médecin :

Je suis médecin généraliste, installé à Dole depuis 1995 et je suis également adjoint au maire de Dole, chargé de la santé.

Fils d’agriculteur, j’ai toujours été sensible à l’alimentation et j’ai d’ailleurs complété ma formation par un diplôme universitaire de nutrition à Dijon où j’ai rencontré Pierre Weill, co-président de l’association Bleu-Blanc-Cœur (dont j’avais lu les livres auparavant) qui m’a beaucoup sensibilisé au rôle des oméga 3…

Racontez-nous votre rencontre ?

Denis Morizot :

C’était il y a quelques années déjà ! Cela faisait un an que je proposais du porc Bleu-Blanc-Cœur dans ma boucherie. J’avais rencontré des éleveurs qui m’avait expliqué la démarche lors du week-end gourmand du chat perché (un événement annuel sur l’alimentation à Dole) et j’avais été convaincu à la fois par leur engagement mais aussi par la qualité de la viande ! L’année suivante j’ai fait la connaissance du Dr Jobez…

Pascal Jobez :

Oui je m’en souviens bien ! On s’est connu dans le cadre de ma fonction municipale. J’ai découvert qu’il existait une boucherie à deux pas de chez moi qui proposait de la viande Bleu-Blanc-Cœur ! J’étais tellement content. Moi qui en parlait à mes patients mais qui ne savait pas toujours où les guider pour mieux manger, enfin j’avais une solution et vraiment locale !

Qu’est-ce que cela a changé pour vous et vos clients et patients ?

Pascal Jobez :

Pour moi personnellement j’ai redécouvert l’odeur du bon jambon… [rires]. C’est un souvenir qui m’a marqué ! La première fois que j’ai acheté du jambon à Denis, je l’ai mis dans la voiture et cela m’a rappelé mon enfance. L’odeur était différente… Je l’ai fait tester à mes enfants sans rien leur dire et à l’unanimité ils ont préféré ce nouveau jambon. D’ailleurs je raconte si souvent cette histoire qu’une de mes patientes qui a 80 ans et m’invite régulièrement à sa table prend toujours soin de se fournir chez Denis avant de m’inviter…

Plus sérieusement, pour mes patients c’est un peu « ma nouvelle pharmacie » ! Quand on peut éviter de se gaver de pilules et trouver une solution dans l’assiette, c’est beaucoup mieux.

Denis Morizot :

Dans un contexte où on entend tout et n’importe quoi sur la viande, c’est rassurant de voir que je bénéficie de « l’appui d’un médecin ». Manger moins de viande mais de bonne qualité, c’est ça la solution et moi je le vois chaque jour dans ma boutique car la viande Bleu-Blanc-Cœur que je propose est vraiment différente. Au-delà de ses qualités nutritionnelles, elle ne perd pas d’eau, elle se conserve bien et elle est très tendre. Les clients viennent chez moi de la part du docteur, ça crée du lien et on discute facilement…Et surtout ils reviennent !

Comment décririez-vous votre relation ?

Denis Morizot :

On est devenu ami tout simplement…

 

Pascal Jobez :

C’est une vraie aventure humaine. En tant que médecin, me retrouver au milieu d’artisans, de producteurs et les rencontrer ailleurs que derrière une bureau ça change tout et on apprend beaucoup mutuellement. Ce lien pour moi est important et porteur d’avenir et ce que fait Denis à l’échelle de son magasin est vraiment louable sur tous les plans.

Un souhait pour l’avenir ?

Denis Morizot :

Que de nouveaux éleveurs en local se convertissent à Bleu-Blanc-Cœur afin que je puisse compléter mes étals avec de nouveaux produits Bleu-Blanc-Coeur !

Pascal Jobez :

Que les médecins s’intéressent davantage à l’alimentation et la nutrition et que cela devienne un vrai axe de prévention pour tous !

Que d’autres commerçant comme Denis valorisent le travail des éleveurs à leur juste valeur et que d’autres producteurs rejoignent le mouvement dans le Jura…


 

Partager