L'histoire

A l'origine, une simple observation 

C’est en étudiant la composition de l’alimentation des vaches laitières tout au long de l’année que des chercheurs se sont aperçus que l’herbe jeune de printemps, ainsi que la graine de lin, étaient très riches en un acide gras essentiel et indispensable à l’homme : l’Oméga 3

Curieux d'en savoir plus ? Pierre Weill parle des Oméga 3 sur son blog.
 

Jean-Pierre Pasquet Bleu Blanc Coeur

Mon grand-père distribuait des graines de lin à ses vaches parce qu'ainsi, elles étaient en meilleure santé. Nous n'avons rien inventé ! Notre démarche prône le bon sens "paysan".

Jean-Pierre Pasquet, éleveur et co-président de Bleu-Blanc-Coeur


Forts de ces constatations, des producteurs ont eu l’idée de réintroduire, comme autrefois, des graines de lin cuites dans les régimes hivernaux des animaux, quand l’herbe venait à manquer. Ils ont ainsi mesuré que les animaux étaient en bonne santé (moins de frais vétérinaires) et donnaient des produits de bonne qualité.

 

Ils ont même mesuré les effets de ce changement de l’alimentation animale sur des paramètres de santé et de nutrition chez l’homme.

Pour en savoir plus sur cette première étude clinique, c'est ici !

Depuis 5 autres études cliniques ont été réalisées. Pour les télécharger, rendez-vous sur le site www.bleu-blanc-coeur.org

Bernard Schmitt, médecin nutritionniste, co-président de l’association.

 

A l’issue de cette étude, un grand projet collectif naît : Bleu-Blanc-Cœur.