29
JUIN
Attaques L214 : à qui le tour ?

Agriculture


Encore une nouvelle attaque de L214 ce matin… Cette fois-ci ce sont des producteurs de porcs qui fournissent la société Henaff qui sont mis en cause.

Aucun acteur du secteur ni aucune filière ne semble aujourd’hui épargné et le rythme de diffusion de ces images chocs s’accélère… Qui sera le prochain sur la liste ? Jusqu’où ira cette association aux pratiques plus que douteuses ?

Sans viande pas d’hominisation, sans chasse et sans élevage pas d’humanisation, nous ne voulons pas d’un avenir, sans prairies et sans plaisir, l’avenir de chimie, de monoculture et de gélules dont rêvent les « propagandistes anti-élevage ».

Tant qu’il y aura des paysans, tant que l’homme continuera à vouloir respecter sa nature d’omnivore, il faudra se battre pour respecter le sol, les plantes et les animaux qui nous nourrissent.

Oui, le bien-être animal est important et oui il est toujours possible de faire mieux !

Bien sûr qu’il existe des situations qui ne sont pas souhaitables et qui doivent être condamnées.

Il existe aussi des erreurs humaines et nous sommes bien placés pour en parler puisqu’un de nos producteurs que nous connaissons bien avait été mis en cause par le passé. Est-ce autant une raison pour le « jeter en pâture » sur la place publique ?  Est-ce qu’on pense seulement aux conséquences pour lui et sa famille ? Condamner sans chercher à comprendre est toujours plus facile...

Chez Bleu-Blanc-Cœur, nous croyons au dialogue et au soutien des producteurs, qui peuvent passer par des moments difficiles. Pour construire un monde meilleur pour demain, nous pensons qu’il existe d’autres méthodes que la propagande, la manipulation par l’image et la généralisation de cas particuliers pour casser un secteur et vous faire culpabiliser devant vos assiettes.

La sauvegarde de l’élevage, c’est la sauvegarde de notre environnement, de notre santé et des chaînes de la vie sur terre. Toutes les opinions sont respectables y compris pour ceux qui se sentent coupables de devoir leur santé et leur plaisir à une vie animale (ou végétale demain). Respecter les opinions, oui, nous le faisons, mais refusons les propagandes mensongères, les méthodes employées, la critique permanente qui desservent leurs causes.

Au Japon, quand on passe à table, on dit « Itadakimasu » : merci pour la vie, car nos vies se nourrissent d’autres vies animales ou végétales, il convient de les remercier et de bien en prendre soin, car c’est à ces vies que l’on doit la nôtre. C’est notre combat à Bleu-Blanc-Cœur. Toute notre solidarité va aux éleveurs et à leurs familles, trop critiqués, et à nos amis de Hénaff, société dont on connait les valeurs qui se renforceront nous l’espérons de ces critiques injustifiées…