Marie-Françoise Brizard, productrice de lait et de viande bovine Bleu-Blanc-Coeur

La Ferme Sainte Anne est située à Courcité (53). On y retrouve Marie-Françoise Brizard et son mari, éleveurs de vaches normandes, producteurs de lait et de viande bovine Bleu-Blanc-Coeur.

Marie-Françoise Brizard vous explique pourquoi ils ont choisi d’adhérer à Bleu-Blanc-Cœur :

Bonjour Marie-Françoise, pouvez-vous vous présenter en quelques mots svp ?

Nous entrons dans la case « ferme familiale » car avec mon mari, nous avons quatre enfants, et avec l’aide d’un salarié à mi-temps, nous vivons exclusivement d’une ferme en polyculture-élevage d’une quarantaine de vaches normandes. Le système est très herbager avec 60 ha d’herbe dont 20 ha de luzerne pure utilisée sous toutes ses formes pour le troupeau. Du maïs en complément et un peu de tourteau de colza acheté ainsi que du lin nous amènent à plus de 90 % d’autonomie alimentaire. Nous vendons du lait à une coopérative et de la viande Bleu-Blanc-Coeur à des consommateurs parisiens en direct. Nous cultivons du blé, du triticale, de l’orge, de l’avoine, du maïs et nous allons reprendre la culture du lin.

Pourquoi avez-vous fait le choix de produire en Bleu-Blanc-Coeur ?

En 1999, lors de mon installation en agriculture avec la reprise de la ferme de mes parents qui étaient en agriculture bio, nous nous sommes interrogés : quelle agriculture, pour quels services à rendre à la société, aux hommes, femmes et enfants qui se nourrissent de notre travail ? Nous avons  axé notre choix sur la santé naturelle du sol à l’assiette : « une chaîne de bonne santé sol-plantes-animaux au service de celle des hommes ». C’est notre signature, notre leitmotiv. Alors tout naturellement, nous avons adhéré à Bleu-Blanc-Cœur dont la volonté et les premiers pas allaient clairement dans cette direction. Pour le début de la chaîne, les sols et les plantes, nous avons choisi l’Agriculture de Conservation des sols et mis en place les piliers du développement de l’activité biologique des sols : non labour et réduction du travail du sol, couverture végétale quasi-permanente, rotation des cultures.

Les premières études scientifiques réalisées par l’Association avec des scientifiques et des institutions reconnues ont été une donnée capitale pour notre choix. Enfin des gens qui osaient parler de preuves scientifiques ! Faire des liens prouvés entre l’alimentation et la santé était dans la droite ligne de nos choix d’agriculteurs. Nous souhaitons que cet axe perdure et puisse être communiqué, ce qui semble plus difficile aujourd’hui.


Et découvrez quelques histoires et moments de vie à la Ferme Sainte Anne partagés par Marie-Françoise :

La Ferme Sainte Anne racontée par Marie-Françoise Brizard

"Naissance de Lueur" "Vêlage de Cocotte un 31 décembre"

"La luzerne"

"La Ferme Sainte Anne au salon de l’Agriculture"

 


Mes produits